Atelier « Entretemps » au Fugeret

Le principe de l’anamorphose est la déformation d’une image dans l’espace, de sorte qu’elle ne soit visible que d’un unique point de vue, celui imposé par l’artiste.

 

En écho à l’exposition de l’artiste Georges Rousse au musée de la Minoterie à La Mure-Argens à voir jusqu’au 30 septembre 2021, l’association Art et Culture Fabri de Peiresc a proposé lundi 26 juillet dernier un atelier participatif autour de l’anamorphose, version « street art » sous le pont de chemin de fer de Bontès, sur la commune du Fugeret (04), en accord avec les services de la Région – Chemins de fer de Provence.

 

Cet atelier grand format était animé par l’artiste plasticienne et graveuse Camille Damon, originaire d’Annot, qui a souhaité rendre hommage au riche passé de cette ligne ferroviaire atypique, par une illustration d’une horloge d’une des gares de la ligne des CP. Cette image, qu’elle a d’abord travaillé sous la forme d’une gravure sur bois symbolise le temps qui passe et les évolutions de la ligne de chemin de fer. La gravure pour devenir lisible demande au spectateur de se déplacer jusqu’à l’unique point de vue.

 

Cette œuvre se veut éphémère, elle est constituée uniquement d’ingrédients naturels, eau, pigments et œufs, qui finiront par s’estomper et disparaitre au fil des intempéries, autre symbole du temps qui continue à s’écouler le long de la ligne de chemin de fer…

 

Cet atelier fait partie du programme « hors-les-murs » de Secrets de Fabriques et a bénéficié du soutien de l’association Art et Culture.

Partagez via

Share on facebook
Share on twitter
Share on email